L’équipe (FR)

(Page in English)

Asha Ogale, titulaire d’une maîtrise en français et diplômée en bibliothéconomie, a une grande expérience de traduction du marathi et du français en anglais. Après la fin de ses études, en 1963, elle a travaillé comme interne des bibliothèques publiques de Liverpool et de l’Île Maurice, de 1972 à 1979. En 1981 elle a été recrutée comme documentaliste à l’Institut Gokhale de science politique et d’économie (Pune) jusqu’à son départ à la retraite en 1996. De 1983 à 2008, elle fait de l’édition et de la traduction pour le Centre de recherche coopérative en sciences sociales (CCRSS), en collaboration étroite avec Guy Poitevin et Hema Rairkar.

Rajani Khaladkar travaille depuis 20 ans à la collecte, la classification et l’édition des chants de la mouture, sous la direction initiale de Hema Rairkar. Elle maîtrise parfaitement les bases de données relationnelles de ce corpus, ainsi que leur environnement, qui sont en service depuis 1998 au Centre de recherche coopérative en sciences sociales (CCRSS) de Pune.

Jitendra Maid est né à Shirur en 1971. Il a passé son BA de Communication et reçu une formation de journaliste à l’Université de Pune. Il est en relation avec le Centre de recherche coopérative en sciences sociales (CCRSS) depuis 1990. Il a commencé par aider Hema Rairkar à collecter les chants de la mouture de la région de Mulshi, et plus tard d’autres régions de Maharashtra. Il a aussi collecté des mythes des communautés Parit, Vadar et Mang qui ont servi à l’analyse socio-économique et culturelle de ces communautés. Jitendra est engagé dans l’organisation des ateliers d’auto-apprentissage mis en place par Guy Poitevin et Hema Rairkar. Il s’occupe aussi de l’implémentation d’un réseau appelé Jan Hit Vikas Chalval (mouvement pour une émancipation populaire) sur l’ensemble de l’État du Maharashtra.

Bernard Bel est ingénieur informaticien au LPL, un laboratoire de sciences du langage du CNRS et de l’Université Aix-Marseille (France). De 1994 à 1998, il a été détaché au Centre de Sciences Humaines (CSH, New Delhi) pour travailler sur des projets de musicologie et d’anthropologie sociale et culturelle. C’est dans ce contexte qu’il a initié une collaboration avec le Centre de recherche coopérative en sciences sociales (CCRSS) de Pune sur la problématique des dynamiques de communication en Inde rurale. Avec Guy Poitevin, il a fait rencontrer des universitaires et des travailleurs sociaux dans des ateliers, trois conférences internationales et une publication en trois volumes sur le thème « Culture, communication et pouvoir » (Éd. Sage). Plus tard, il a rejoint le Laboratoire Parole et Langage (LPL) and fondé le Speech Prosody Special Interest Group (SproSIG) dans le cadre de l’International Speech Communication Association (ISCA). À partir de 2006 il a eu la responsabilité du développement du Speech & Language Data Repository, un service dédié à la préservation à long terme et au partage de ressources orales et linguistiques. En 2007, il a été élu membre du Comité directeur du CCRSS sous la présidence de Prof. Dhanagre.

(Retour au projet)